La Salle sur Demande 📚

Pourquoi, dans ce blogue, une rubrique sur la Salle sur Demande ?


En ouvrant la salle 4 à l’heure du déjeuner à tous les élèves avec comme seule condition de respecter la tranquillité des autres, je souhaitais proposer une nouveauté. Pas un atelier, ni un deuxième CDI, ni un soutien, mais une agora. Les sixièmes savent bien ce que c’est : « une place où se tient le marché, un lieu de rencontre et de promenade ».


Bon ! Pour le marché, il n’y a rien à vendre. Pour la promenade, mieux vaut les cours de récréation (ou les couloirs pour certains !). Mais, un lieu de rencontre, certainement !


Les jeux de société (auxquels certains jouent peut-être actuellement en famille), les livres, un coin pour réviser, pour faire son travail, c’est tout cela la Salle sur Demande à St Jo.


Mais ici, dans un blogue ?


Un blogue peut être aussi un lieu de rencontre. Les réseaux sociaux sont les agoras du XXIe siècle ! Pourquoi pas un blogue pour se retrouver, pour partager ?


Je voulais tout d’abord raconter l’origine de cette Salle sur Demande.


Hélas ! Hélas ! Hélas ! Mes 7 tomes de la saga d’Harry Potter sont restés dans … la Salle sur Demande ! (Celle de St-Jo s’entend !)


Pas question de transplaner – interdit comme à Poudlard – ni d’utiliser de la poudre de cheminette faute de … cheminée ! A quoi pensent donc les architectes qui bâtissent les collèges ? Un hibou ? Pas en période de confinement !


Je promets donc une boite de chocogrenouilles avec mon portrait au premier qui me photographie les pages concernant la Salle de Demande. Pour vous aider, il faut lire le Chapitre 18 – L’Armée de Dumbledore dans le tome V : Harry Potter et l’Ordre du Phénix.


Enfin, une question pour muscler votre cerveau en ce temps de confinement : quelle est l’origine de la triple exclamation que j’ai utilisée plus haut ? Plusieurs réponses possibles. Les premiers seront mis à l’honneur dans La Gazette du Sorcier !


M. de Fraguier

6 Avril 2020

Restons en contact malgré tout ⬇️

© 2020 by Histoire en cours