Il faut toujours dire ce que l’on voit.


Énée à Délos, Le Lorrain (XVIIe siècle)

"Il faut toujours dire ce que l’on voit. Surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit."

Charles Péguy - Notre jeunesse (1910)



Pourquoi un tableau en illustration de ce premier Bloc-notes d’histoire-en-cours.com ? Parce qu’il illustre justement l’esprit de ce site, parfaitement exprimé par la phrase de Péguy que nous avons prise comme épigraphe.

Parce que l’un des objectifs du Socle commun de connaissances, de compétences et de culture au collège est de développer la curiosité et le sens de l’observation de l’élève. Et que la continuité pédagogique en période de confinement doit être un moment privilégié afin d’amener les élèves à prendre du temps pour regarder avec leurs yeux et leur intelligence.


Depuis un mois, histoire-en-cours.com a toujours fait précéder ses rubriques – éditorial, cours, quiz – d’une œuvre d’art ou d’une photographie d’un monument. Ouvrir l’œil avant de lire, tel est le fil conducteur de ce site.


« Il faut toujours dire ce que l’on voit » ! Les sixièmes retrouveront dans ce tableau un paysage grec avec une île, Délos, la mer, une baie, un littoral découpé, le relief à l’horizon. Mais aussi l’architecture grecque, avec ses colonnes, ses chapiteaux (quel ordre ?), ses frises et ses frontons. Enfin, la mythologie avec Énée, héros de la guerre de Troie, à l’origine de la cité de Rome, selon la légende.


Après l’art, les chiffres. Depuis un mois, histoire-en-cours.com a trouvé son public. Chaque jour que Dieu fait, dimanche compris, il y a 40 connexions en moyenne. Une trentaine d’élèves de sixième font chaque week-end un quiz de culture générale. Nul ne sait de quoi l’avenir sera fait, mais histoire-en-cours.com sera toujours là pour les esprit curieux.


M. de Fraguier

Aubervilliers, 6 mai 2020

Posts récents

Voir tout