LANNES, de l’Ancien Régime à la gloire de l’Empire


Le maréchal Lannes, duc de Montebello


« Lannes, le plus brave de tous les hommes, était assurément un des hommes au monde sur lesquels je pouvais le plus compter… L’esprit de Lannes avait grandi au niveau de son courage, il était devenu un géant ». Napoléon

Las Cases, Mémorial de Sainte-Hélène




— Personne n’ose jamais me dire la vérité, se désolait l’Empereur.
— Faux ! répondait Massena ? Nous sommes quelques-uns à pouvoir te parler en tête à tête. Que tu nous écoutes, ça, c’est une autre histoire !
— Quelques-uns. Augereau, toi…
— Le duc de Montebello.
— Jean, bien sûr. Je n’ai jamais réussi à l’effrayer. Une nuit, avant je ne sais quel combat, il bouscule la sentinelle, arrive sous ma tente, me sort du lit pour me crier dans les oreilles : « Est-ce que tu te fous de moi ? » Il discutait mes ordres. […] Je suis certain que toute l’armée a appris avant moi le malheur de Lannes.
— Les soldats l’apprécient et se soucient de lui. […]
— Ah ! si ce pauvre Lannes pouvait en ce moment être soigné à Vienne dans de meilleures conditions !

La bataille, roman historique, Patrick Rambaud

Grand prix du roman de l’Académie française et prix Goncourt.



Lannes cours
.pdf
Download PDF • 1.54MB